Comment les ondes de choc peuvent contribuer à traiter la dysfonction érectile

Comment les ondes de choc peuvent contribuer à traiter la dysfonction érectile

Avec plusieurs millions de personnes concernées dans le monde, la dysfonction érectile (DE) est une maladie largement répandue aux causes très diverses. Outre le stress, des problèmes psychiques ou l’hypertension, une mauvaise irrigation sanguine constitue l’une des principales causes d’origine organique. Dans ce cas, la thérapie extracorporelle par ondes de choc (ESWT) est une option de traitement peu douloureuse, efficace et non invasive.

Comment la thérapie par ondes de choc agit-elle sur la dysfonction érectile ?

Les thérapies traditionnelles ne traitent souvent que les symptômes. Dans ce cas, des interactions ou une perte de spontanéité sont possibles. En revanche, la thérapie par ondes de choc met en œuvre une approche axée sur la cause. Par exemple, l’ESWT stimule la circulation sanguine dans le pénis, ce qui peut entraîner une amélioration de la capacité érectile :

Des études ont montré que l’ESWT, appliquée à la dysfonction érectile d’origine vasculaire, provoque une augmentation du métabolisme local et favorise l’hyperémie (augmentation de l’irrigation sanguine) et l’angiogenèse (formation de nouveaux vaisseaux).

De plus, la « mécanotransduction », la transformation de signaux physiques en processus moléculaires intracellulaires, libère un certain nombre de substances biochimiques, telles que le VEGF, l’oxyde nitrique (NO) et la substance P.

Traitement de la dysfonction érectile par ondes de choc extracorporelles

En quoi consistent les ondes de choc ?

Les ondes de choc sont des ondes acoustiques de haute énergie qui peuvent être générées de différentes manières. Dans les années 1980, les ondes de choc ont été utilisées pour la première fois en médecine pour le traitement non chirurgical des calculs rénaux. Par la suite, l’ESWT a également été employée pour le traitement d’indications orthopédiques, neurologiques et urologiques telles que la DE, l’IPP (Induratio Penis Plastica) et le CPPS (syndrome de douleur pelvienne chronique), entre autres. Selon le domaine d’application et l’indication, des ondes de choc haute ou basse énergie sont utilisées.

En médecine, elles sont produites de manière extracorporelle, c’est-à-dire à l’extérieur du corps, dans un applicateur, puis transmises au tissu cible à l’aide d’un fluide, généralement un gel. Aucun tissu environnant n’est endommagé. La zone focale, la zone d’action avec la plus grande densité d’énergie, apparaît seulement lorsque les ondes sont concentrées.

La procédure peut être réalisée sans anesthésie et en ambulatoire. Une thérapie comprend approximativement 6 à 10 séances d’environ 15 minutes chacune. Le temps nécessaire pour le traitement est ainsi minime, tant pour l’utilisateur que pour le patient.

Il s’agit d’une méthode qui occasionne très peu de risques, de douleurs et d’effets secondaires, et qui offre donc une alternative prometteuse aux thérapies traditionnelles.

Comment trouver un spécialiste qui utilise les ondes de choc pour traiter la dysfonction érectile ?

Les patients peuvent rechercher un spécialiste près de chez eux sur le site web de la DE:
Médecins et instituts

Les nouveaux utilisateurs des ondes de choc peuvent se faire répertorier sur ce site en envoyant un message à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Les patients pourront ainsi les trouver facilement et rapidement.

1
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
vendredi 25 novembre 2022