Stimulation transcrânienne par impulsions (TPS) : une nouvelle étude contrôlée contre placebo démontre pour la première fois ses effets à long terme

2022_02_22-News-Beisteiner

Une étude publiée en janvier 2022 par Matt et al. (Université de médecine de Vienne, Clinique universitaire de neurologie) examine les effets à long terme sur le cerveau et le comportement humains de la stimulation transcrânienne par impulsions (TPS®) à l’aide du système NEUROLITH®1. L’étude randomisée, réalisée en double aveugle et contre placebo, fournit pour la première fois une preuve contrôlée contre placebo des effets associés.

Dans le cadre de cette étude, douze participants en bonne santé (âgés de 18 à 35 ans, tous droitiers) se sont soumis, sur deux sessions d’essai, à trois séances placebo ou trois séances verum de stimulation transcrânienne par impulsions (TPS®), qui se sont concentrées sur la représentation somatosensorielle corticale de la main droite. L’étude s’est étalée sur sept semaines au total (avec une semaine de pause entre les deux sessions). Des examens IRM structurels et fonctionnels complets au repos, ainsi que des tests comportementaux de discrimination tactile spatiale et de dextérité sensorimotrice ont été réalisés une semaine avant et après le traitement placebo/verum.
Par rapport au traitement placebo, l’efficacité globale (GE) dans le réseau sensorimoteur cortical a augmenté de manière significative après la TPS® verum, ce qui indique une régulation à la hausse du réseau cérébral fonctionnel stimulé. La diffusivité axiale dans les aires sensorimotrices gauches a diminué après la TPS® verum, ce qui suggère une amélioration du statut axonal dans la zone stimulée. Comme dans l’étude clinique pilote2 publiée en 2019 chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, la stimulation TPS® répétée a été bien tolérée par les participants.

Des modifications des fonctions neuronales qui persistent après la fin du traitement

La TPS® a augmenté le couplage fonctionnel et structurel au sein du cortex somatosensoriel primaire gauche stimulé et des aires sensorimotrices adjacentes jusqu’à une semaine après la dernière stimulation. Ces résultats indiquent que la TPS® provoque des changements neuroplastiques qui vont au-delà des paramètres de stimulation spatiaux et temporels. De l’avis des chercheurs, cette preuve contrôlée par placebo de l’efficacité à long terme, de la sécurité et de la faisabilité est un encouragement à explorer d’autres applications cliniques de la TPS®.

Commentaires et explications complémentaires :

La nouvelle étude de Matt et al. est remarquablement bien faite et fournit un argument académiquement solide en faveur du bien-fondé de la TPS® et de ses indications. Elle apporte des preuves importantes indiquant que les effets de la TPS® sur l’activité cérébrale vont au-delà d’un effet placebo et vient ainsi étoffer les données probantes sur la TPS®. D’autres évaluations cliniques doivent maintenant suivre afin d’établir la TPS® comme une méthode de traitement fondée sur des données probantes pour différentes indications.

L’étude montre que la TPS®, appliquée de façon statique et ponctuelle à seulement 3 reprises, entraîne une amélioration neuroplastique consolidée des fonctions motrices et sensitives chez des personnes en bonne santé, sans que ces fonctions n’aient été exercées pendant des semaines ou des mois (p. ex. kinésithérapie). On peut qualifier ces résultats de sensationnels. En outre, cet effet est bien supérieur à l’effet minute/heure maximum des ultrasons focalisés transcrâniens et constitue en réalité un effet à long terme.

Effets structurels démontrés : le cortex et les structures associées, responsables de la coordination des informations pour les mouvements de la main, situées plus en profondeur, éloignées et accessibles uniquement par les axones (câbles électriques du cerveau) sont activés (les axones constituent la majeure partie de la substance blanche du cerveau). Ils sont mieux protégés contre les « courants de fuite » pendant au moins une semaine et deviennent ainsi plus conducteurs.

Le métabolisme des neurones et des axones semble s’améliorer. Le rapport entre l’eau et la matière cérébrale solide s’améliore en faveur de la matière cérébrale. La stimulation par la TPS® entraîne une augmentation du nombre de cellules recrutées pour la sensorimotricité spécifique au mouvement et des synapses correspondantes (les deux !) pendant au moins une semaine. C’est ce que décrit le terme de neuroplasticité.

Effets fonctionnels démontrés : la motricité fine spécifique s’améliore durablement, ce qui entraîne une meilleure sensibilité des muscles (les muscles sont des organes sensoriels).

Indications qui semblent possibles à la suite du présent travail : toutes les maladies neurodégénératives chroniques dont l’évolution symptomatique doit être freinée, quelle qu’en soit la cause. En font partie, outre la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la grande famille des neuropathies motrices et sensitives, les troubles visuels dus à des maladies inflammatoires de la rétine et à des troubles de la circulation sanguine, etc. De même, toutes les lésions cérébrales aiguës, de la paralysie cérébrale infantile à l’accident vasculaire cérébral en passant par le coma vigile, deviennent des indications absolues (si l’ampleur de la lésion cérébrale le permet).

Cliquez ici pour en savoir plus sur la TPS

Lisez l’étude complète ici

Sources :

  1. 1. Matt E, Kaindl L, Tenk S, Egger A, Kolarova T, Karahasanović N, Amini A, Arslan A, Sariçiçek K, Weber A, Beisteiner R. First evidence of long-term effects of transcranial pulse stimulation (TPS) on the human brain. J Transl Med. 2022 Jan 15;20(1):26. doi: 10.1186/s12967-021-03222-5. PMID: 35033118.
  2. 2. Beisteiner R, Matt E, Fan C, Baldysiak H, Schönfeld M, Philippi Novak T, Amini A, Aslan T, Reinecke R, Lehrner J, Weber A, Reime U, Goldenstedt C, Marlinghaus E, Hallett M, Lohse-Busch H. Transcranial Pulse Stimulation with Ultrasound in Alzheimer’s Disease-A New Navigated Focal Brain Therapy. Adv Sci (Weinh). 2019 Dec 23;7(3):1902583. doi: 10.1002/advs.201902583. PMID: 32042569; PMCID: PMC7001626.
0
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
samedi 26 novembre 2022