Entretien : traversée du Costa Rica d’une côte à l’autre grâce à une guérison accélérée par l’ESWT et l’EMTT

Entretien : traversée du Costa Rica d’une côte à l’autre grâce à une guérison accélérée par l’ESWT et l’EMTT

Début 2021, la triathlète professionnelle Caroline Livesey et son mari Mark se sont rendus au Costa Rica à la recherche d’une aventure en vélo gravel. Ils se sont lancé le défi de traverser le pays de la mer des Caraïbes à l’océan Pacifique en deux jours. Ont suivi plus de 270 km de parcours mixte à travers les incroyables paysages du Costa Rica, avec plus de 6 500 m de dénivelé positif, émaillés de nombreuses difficultés.

Cette aventure (qui peut être visionnée sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=bsqW5KJtjXc) n’aurait pas pu avoir lieu sans leur ostéopathe, Helen How : cette dernière a pu accélérer la guérison de la blessure tenace de Caroline aux ischio-jambiers, qui avait du mal à guérir, en recourant à un traitement intensif par ESWT et EMTT. Nous nous sommes entretenus avec Caroline, Mark et Helen au sujet du succès du traitement et de leurs futures aventures.

Caroline, Mark et Helen, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours professionnel avant de commencer avec les questions détaillées sur votre fantastique voyage d’une côte à l’autre du Costa Rica et sur le traitement dispensé par Helen ?
Caroline : Oui bien sûr ! Je suis triathlète professionnelle, entraîneuse de triathlon, passionnée d’aventures qui demandent de l’endurance, analyste financière, ingénieure, journaliste sportive et coach de vie. J’ai passé 10 ans dans l’armée britannique en tant qu’ingénieure civile et je n’ai pu faire du sport à plein temps qu’après avoir quitté l’armée. Maintenant, je vis à Majorque et je continue de participer à des triathlons, bien que les courses aient tendance à devenir plus extrêmes aujourd’hui.

Mark : Je suis producteur de films, podcasteur (The Brick Session), co-fondateur de la plateforme logicielle Xhale, coach de triathlon et fervent athlète. Après avoir quitté l’armée britannique, où j’ai travaillé comme instructeur de préparation physique, j’ai commencé à développer mes compétences de tournage et de montage de films. Caroline et moi recherchons des courses et des aventures partout dans le monde, et je mets à disposition des images pour inspirer les autres à faire de même.

Helen : J’ai fait ma formation à l’École Européenne d’Ostéopathie et j’ai passé plus de 35 ans à combiner mes compétences pratiques d’ostéopathe à l’exercice physique et à la rééducation. J’utilise les ondes de choc radiales dans mon travail depuis 7 ans, et, depuis quelque temps, j’ai aussi ajouté les ondes de choc focalisées et la thérapie extracorporelle par transduction magnétique (EMTT) à ma pratique. J’intègre des protocoles d’exercices et de mise en charge éprouvés, en même temps que la thérapie par ondes de choc pour obtenir les meilleurs résultats possibles. J’ai régulièrement mis à jour ma pratique clinique au fil des ans, en assistant à de nombreuses formations sur les concepts actuels de prise en charge multimodale des pathologies musculo-squelettiques.

Blog Costa Rica

Caroline et Mark, quels sports pratiquez-vous ?
Mark : La natation, le vélo, la course. Sous toutes leurs formes ! Par exemple, Caroline a traversé à la nage un canal océanique de 18 km d’un point à l’autre entre Cabrera et Majorque l’été dernier.

Début 2021, vous avez tous les deux traversé le Costa Rica d’une côte à l’autre en deux jours sur des vélos gravel, à travers la jungle et les plantations de bananes, de sucre et de café. Mais à cause de certaines blessures, vous avez été longtemps incertains sur votre capacité à vous lancer dans ce périple, c’est bien ça ?
Caroline : Alors que nous étions confinés à cause de la COVID dans notre maison de Majorque en 2020, nous n’avons pas pu nous entraîner en extérieur pendant 9 semaines. Pour des athlètes passionnés comme nous, cette période a été incroyablement difficile. Nous pouvions certes utiliser un tapis roulant et un turbo-trainer, mais nous avions un important surplus d’énergie à dépenser à la fin du confinement. En courant dans les montagnes de Majorque peu de temps après, j’ai développé une tendinite aiguë avec probablement une déchirure au niveau de l’insertion des ischio-jambiers droits.

Votre ostéopathe Helen a soigné la blessure…
Caroline : Durant les mois d’été au Royaume-Uni, j’ai rendu visite à Helen, d’abord en juillet/août, et j’ai suivi un traitement intensif par ESWT et EMTT. Le traitement de suivi a eu lieu en octobre.

Mark : Helen est géniale. Je lui ai d’abord rendu visite pour le traitement d’une blessure ancienne au tendon d’Achille (3 ou 4 ans). Le traitement a accéléré la guérison de la blessure. Je me fais aussi traiter pour mes mains et une vieille blessure à la cheville.

Helen, comment avez-vous traité la blessure de Caroline par ESWT et EMTT ?
Helen : J’ai utilisé des ondes de choc focalisées avec le DUOLITH et un traitement par EMTT, car Caroline avait des tendinopathies multiples des ischio-jambiers difficiles à traiter et des tendinopathies des muscles fessiers. La dose focalisée d’ESWT était fonction de la tolérance de Caroline.

Quel a été le résultat du traitement ?
Caroline : Les blessures aux ischio-jambiers sont connues pour être vraiment coriaces et lentes à guérir. Pendant le premier ou les deux premiers mois, j’ai eu l’impression qu’il n’y avait aucune amélioration et c’était vraiment frustrant. Cependant, au fil du temps et avec le traitement répété en octobre, le processus de guérison a commencé. La rééducation était essentielle au processus ainsi qu’une reprise très prudente de la course. J’étais très heureuse d’être de nouveau en forme, à temps pour notre voyage au Costa Rica.

Caroline et Mark, quels sont vos projets dans un avenir proche ? À quelles aventures vos followers peuvent-ils s’attendre ?
Nous aimons participer au circuit du XTRI World Tour. Ces courses extrêmes comprennent 3,8 à 4 km de nage, plus de 180 km sur un vélo de route, généralement avec beaucoup de dénivelé positif, puis un marathon de montagne de plus de 42 km. Nous commencerons par le « HimalayanXtri » en mai. Cette course incroyable comptera plus de 8 000 m de dénivelé positif au total entre la course cycliste et la course à pied. Elle constitue notre plus grand défi à ce jour. Nous en ramènerons certainement des images incroyables. Nous espérons également nous lancer dans une autre grande aventure de vélo gravel dans l’Himalaya. Ensuite, nous participerons à l’une des courses les plus emblématiques d’Écosse, le « Celtman », où nous devrons affronter une eau extrêmement froide, une météo incertaine et une course en montagne unique en son genre. Peu de temps après, Caroline participera au « Norseman » en Norvège, dans le cadre du championnat du monde XTRI. Au milieu de tout cela, nous participerons également à diverses autres courses plus « normales ».

Quel beau programme ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès !

 

Costa Rica

1
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
vendredi 25 novembre 2022